Il etait une fois Port Grimaud


Il était une fois PORT GRIMAUD... barre Port Grimaud

Le financement du projet

       Pour démarrer la construction de PORT GRIMAUD et réaliser les infrastructures nécessaires l'architecte devait convaincre des investisseurs afin qu'ils lui apportent des moyens financiers...

barre Port Grimaud

Le financement du projet :


       François SPOERRY acquit lui même le terrain en friche d'une superficie de 35 hectares ( pour atteindre 71 hectares par la suite...), où devait s'élever PORT GRIMAUD, afin de n'avoir aucun compte à rendre à quiconque : Il voulait maîtriser le projet dans sa totalité: Il se fit donc Promoteur, Maître d'œuvre et Maître d'ouvrage!!! Une "première", contraire à l'usage!

       L'ordre des Architectes cria au scandale, mais François SPOERRY s'en expliqua ainsi:

       "Avec mon équipe, nous nous démarquions, certes, des habitudes de la profession, mais il me semble que le mode d'exercice que nous tentions d'inaugurer permettait de donner à l'architecture une qualité esthétique et technique que l'éparpillement des décisions et des responsabilités dans la programmation et la réalisation est loin de garantir...
      Il n'y a aucune incompatibilité entre le métier de promoteur et celui de maître d'œuvre, les deux professions étant même parfaitement complémentaires: La définition d'un programme est la démarche du maître d'ouvrage, sa conception celle du maître d'œuvre...
"

       François SPOERRY fonda donc une Société de Services qui assurait même certaines opérations immobilières dont il était l'Architecte.

       Pour démarrer le projet, il dut faire appel à des investisseurs privés: Mais doutant de la réussite du projet, bien peu prirent le risque...

       Un premier crédit bancaire de 3 millions fut réunit, ce qui, déjà à l'époque ne suffisait bien entendu pas, d'où la décision de construire tranche par tranche, la vente de la première permettant de réaliser la suivante...

       La première tranche de lancement fut souscrite à 90% sur plans. Ce fut un tel succès que la deuxième fut entièrement vendue malgré une augmentation sensible des prix, sur plans également, et que 300 personnes s'inscrivirent sur une liste d'attente pour la troisième tranche dont l'échéance n'était pas encore fixée...

barre port grimaud


       Vues aériennes du chantier prises le 25/01/67 et le 19/03/67
vue aerienne 1ere tranche

barre port grimaud

aerien port grimaud
barre port grimaud

La SCI PORT GRIMAUD :

       Jusqu’en 1975, la cité lacustre était constituée en une SCI :
       La Société Civile Immobilière de PORT GRIMAUD dont le siège social était à Mulhouse, 6 rue du Réservoir, fut créée, à l'origine, par 2 associés, la société TERRAQUA et la société REBAL, sur la base de la loi du 28 juin 1938 et de son article 1er autorisant la construction d’un ensemble immobilier au titre de son objet social et en vue d’une attribution ultérieure en toute propriété aux associés, après dissolution de ladite société.
       Cette SCI avait pour gérante la Société E.T.I.G.E. avec, à sa tête Monsieur René EHRINGER.

       Une assemblée Générale Extraordinaire, convoquée le 29 Mars 1975 devait décider de la dissolution anticipée de la SCI PORT GRIMAUD, conformément à l’article 41 des Statuts Sociaux et à la demande d’un grand nombre de résidents.
       A cette date, elle regroupait , après cession de la majorité des parts sociales par les associés d’origines, un millier d’associés tous solidaires entre eux et responsables tant de l’actif que du passif de la société.

       Chacun des associés etait porteur d’un groupe de parts sociales auquel était attachée la jouissance d’un lot, et non sa pleine propriété, laquelle ne pouvait lui être accordée qu’après dissolution partielle ou totale de la Société Civile.
       Les inconvénients majeurs des associés de la SCI d'origine étaient réels:
- Solidarité financière
- Impossibilité de disposer librement de leur bien ou de l’hypothéquer en garantie d’un emprunt…

       La SCI devait disparaitre à la terminaison totale du programme et après approbation des comptes définitifs de construction.
       Lors le l’assemblée Extraordinaire d’avril 1975, ces conditions étaient remplies à l’exception de 3 bâtiments non réalisés au jour de l’assemblée par suite du défaut d’autorisation administratives correspondantes.
       Solution retenue : Ces 3 immeubles non réalisés par la SCI (Station Total, tranche VIII A bis et Résidence du Port) seront inscrit dans le cadre de 3 sociétés Filles, libérant la société Mère d’une obligation pesante.
       Les garanties biennale et décennale restaient applicables apres dissolution de la SCI.

       La dissolution devait être effective au 30 novembre 1975.

       Une ASSOCIATION SYNDICALE DES PROPRIETARES de PORT GRIMAUD vit le jour, regroupant tous les propriétaires de la cité.
       Maitre PERRIN, aidé de propriétaires mandatés par le Conseil Syndical, fut chargé d’élaborer les Statuts et le Cahier des Charges, définissant les Droits et Devoirs de chacun.

       Lors de l'ASSEMBLEE GENERALE DU 17 avril 1976, Maitre PERRIN précisa avoir obtenu la main levée des différentes hypothèques prises aux profit des 44 banques ayant accordé des prêts aux divers cessionnaires sur l’ensemble de la propriété de la SCI PORT GRIMAUD.
       Monsieur DELEVAL, géomètre, procéda à l’établissement du plan cadastral mentionnant toutes les parcelles privatives ainsi que les terrains et équipements revenant à l’Association Syndicale.
       La société ETIGE et le Cabinet d’Architecture furent chargés de procéder au calcul des tantièmes d’Association Syndicale pour chacun des lots et des millièmes de copropriété pour les immeubles collectifs.

       Depuis 1976, la cité lacustre est gérée par l'Association Syndicale des Corpopriétaires de Port Grimaud 1.
       Port Grimaud 2 et Port Grimaud 3 sont gérés par une association équivalente.


choix des matériaux :


       Une fois le financement mis en place, il fallut choisir les différents matériaux à utiliser pour la construction des maisons :

gros oeuvre port grimaud

barre port grimaud


  L'OEUVRE de François SPOERRY...




© Yves Lhermitte 2019   Reproduction interdite sans autorisation...