Il etait une fois Port Grimaud


Il était une fois PORT GRIMAUD... barre Port Grimaud

Claude Graf et l'hydravion...

           C'est au printemps 1977 qu'un hydravion se rangea tout comme un bateau au bout d'un ponton, prés de la tour (où habite Claude GRAF) de la rue du même nom...

barre Port Grimaud

Une personnalité :


       Claude GRAF est et restera une des personnalités les plus marquantes de la cité lacustre.

       Natif du Jura où il construisit son premier bateau à 12 ans, il put assouvir sa passion de jeunesse sur le lac Léman voisin. Puis adulte, il partit pour Paris où il eut la chance de rencontrer Cousteau. Débuta alors un long périple de continents lointains en océans... Devenu architecte naval, il créa de nombreux chantiers à travers le monde, dont le dernier à Ceylan, où il construisit de nombreux bateaux pour la pêche locale.
       "J'étais venu acheté du Teck pour un voilier auquel je travaillais en Espagne. Mais à la réflexion, il m'a semblé plus rentable de transporter ma planche à dessin que les 3 arbres qu'on m'avait autorisé à couper." raconte Claude Graf pour expliquer la création de ce dernier chantier.

       C'est à Ceylan qu'il put réaliser ses premiers 'Taos-Brett' ( en souvenir de Brett, la femme du romancier D. H. Lawrence qui avait caché et hébergé Claude Graf, immigré clandestin aux USA, dans le village de Taos en Arizona.), d'après les plans Herreshoff. Il avait trouvé là le bois indispensable et des charpentiers compétents.
       Le Taos-Brett' 5 le ramena en méditerranée et à Saint Tropez où il s'établit jusqu'à sa rencontre avec François SPOERRY et son enthousiasme pour ce nouveau village lacustre en construction qui devint son port d'attache définitif. Il acquit une jolie maison au bout de la rue de la Tour, avec un grand quai pouvant recevoir plusieurs bateaux.

       "Vous comprenez, quand mes amis du monde entier viennent ici, je veux qu'ils trouvent un anneau pour s'amarrer et un coin de terre ferme pour dormir"...

Taos claude Graf

Le créateur des Coches d'eau :


coches port grimaud


       Il fut l'un des tous premiers résidents de la cité lacustre. En 1967, il créa en 48h avec son ami Pierre Héry, les plans du premier coche d'eau qu'ils appelèrent le "Sense Debandaré"...

       Rappelant les Vaporetti vénitiens, ces bateaux servant à promener les touristes mais aussi de navette locale pour les résidents, furent spécialement étudiés pour permettre une grande maniabilité:
- Fond plat pour éviter un sillage trop important
- Possibilité de naviguer (ce sont les seuls autorisés!) à une vitesse de 5 noeuds sans clapotis.
coche d'eau

       Les toits étaient blancs ou en toiles écrus et le poste de pilotage à droite... Puis les toits ont pris les couleurs de la cité lacustre et le poste de pilotage c'est retrouvé au centre.
       De nos jours les nouveaux coches d'eau sont électriques avec des panneaux solaires sur tout le toit.
coche d'eau
barre port grimaud

carte postale coche d'eau
Carte postale ...
barre port grimaud

Le 1er mariage en Coches d'eau :


premier mariage        Dès le premier mariage célébré en l'Église de la cité lacustre, le propriétaire des Coches d'Eau proposa que les mariés arrivent sur la place de l'Église sur l'une de ses embarcations.
       La première mariée (photo ci-contre), nouvelle propriétaire à Port Grimaud, s'appelait Sylvie DERVELOY.
       D'autres mariages se succédèrent à Port Grimaud. Et à chaque fois, soit les mariés arrivaient en coche d'eau s'ils étaient propriétaires, soit tous les convives avaient droit à un tour de coche d'eau sur les canaux, sous les applaudissements des personnes présentes sur les quais...
       Une tradition était née dans la cité lacustre. Elle est toujours présente aujourd'hui...
barre port grimaud

L'hydravion :


un hydravion a PORT GRIMAUD

       Quant à l'hydravion qui, durant plusieurs jours, évolua gracieusement sur la passe d'entrée pour venir se ranger aussi facilement qu'un bateau au bout du ponton prés de la tour, il était monté sur deux flotteurs munis de roues rétractables, invention de Claude GRAF qui les soumettait à des essais de navigabilité...

l'hydravion a Port Grimaud


Claude est parti naviguer au milieu des étoiles :


Claude Graf
photo: Michel GOTIN

       C'était l'un des derniers grands "personnages" de la cité lacustre... Claude Graf nous a quitté le 4 septembre 2015.

       Mais si vous venez à Port Grimaud, et si vous croisez un coche d'eau sur les canaux, sachez que c'est un peu de son sourire et de son éternelle bonne humeur que vous venez d'approcher: Les ayant dessinés, c'est son souvenir qui a jamais hantera malicieusement, au fil de l'eau, notre cité lacustre...


G. MONIN et le Coche d'eau :


George Monin

       G. MONIN, le "peintre" de Port Grimaud a immortalisé un coche d'eau sur une aquarelle qui fut reprise en carte postale. ( Voir la page consacrée à George MONIN )


Ann Mayo MUIR :


Anne Muir

Ann Mayo Muir

       Claude Graf était marié à Ann Mayo Muir, chanteuse de folk song américaine, qui a publié 2 albums en solo ( 'So Goes My Heartet' et 'The Music of Ann Mayo Muir') en 2000.
       Elle fait partie d'un trio légendaire de folk music avec Gordon Bok et Ed Trickett, qui ont donné de très nombreux concerts depuis 25 ans à travers les USA.

Ann Mayo Muir et Claude Graf










       Pour cet album sorti en janvier 2010 et nominé aux Grammy Awards , Ann Mayo Muir apporte sa collaboration, sa voix et ses compositions à l'Ensemble Galilei.


       "My French husband, Claude M. Graf, now 83, is speaking of his experience as a young boy in the occupied part of France. It is interesting how he had trained himself to be ready for tasks far beyond his years. He plunged himself into the Black Market with a will and energy that was fearless. This will be the start of a series" Ann Mayo MUIR

Se sont-ils retrouvés ? :




Claude Graf Et Bilou

Claude Graf et Bilou, 2 personnages de la cité lacustre.
Ils étaient là depuis les débuts de la cité lacustre et ne l'ont jamais quittée.

barre Port Grimaud


  L'OEUVRE de François SPOERRY...



© Yves Lhermitte 2019   Reproduction interdite sans autorisation...