Il était une fois PORT GRIMAUD par Yves LHERMITTE


Il était une fois PORT GRIMAUD... barre Port Grimaud
Les objectifs architecturaux :

       Pour créer SON village, destiné avant tout aux amoureux de la mer, François SPOERRY devait aller à l'encontre des constructions modernes de l'époque qui privilégiaient le Vertical (tours et ouvrages de béton et de verre): Il choisit la ligne horizontale !...

barre Port Grimaud

Architecture méditerranéenne :


       La cité lacustre devait s'intégrer parfaitement au paysage méditerranéen en respectant le style provençal, propre aux villages alentours.
       François SPOERRY eut la révélation de l'architecture douce lors de 2 voyages en Grèce durant son adolescence et juste avant d'entrer aux Beaux Arts.
       Puis en 1939, il fut chargé par le ministre de l'Education Nationale de l'époque, M. Jean ZAY, d'inventorier les principaux éléments caractéristiques des architectures populaires locales de l'Italie à la Grèce. Cette mission se termina précipitamment par la déclaration de guerre et le naufrage du voilier de l'architecte avec toutes ses notes, croquis et relevés.
       Néanmoins cette mission permit à François SPOERRY de se familiariser avec cette architecture méditerranéenne, d'en découvrir sa richesse, sa simplicité, son soucis du détail, sa facilité à s'intégrer aux différents reliefs, à s'adapter au climat, en disposant les ruelles suivant les vents ou le soleil...

       Pour créer sa cité lacustre, il voulut prendre ce qu'il y avait de meilleur en Provence et sur le pourtour méditerranéen afin que son village donne l'impression première d'un vieux (faux) village.



Baumann
Croquis à la main de Jean BAUMANN, un collaborateur de François SPOERRY qui parcourut les cotes espagnoles et portugaises afin d'en dresser un inventaire des richesses architecturales, comme le fit quelques années plus tôt l'architecte pour la Grèce...
epreuves Baumann


       Des centaines de croquis, dessins, esquisses, concernant tout ce qui contribuait à la construction, furent élaborés afin de maitriser jusqu'au moindre détail le caractère méditerranéen de la future cité lacustre...





"Le coté italien, c'est le coté sophistiqué. Dans un village, vous avez toujours la maison du notaire" (F. SPOERRY)





Les règles à respecter :


       Ces esquisses et ce travail de recherche sur le terrain permirent à l'architecte d'élaborer les premières maquettes de son projet qui devaient respecter certaines règles:
       - Les habitations devaient être toutes différentes les unes des autres, par leur coloris pastels et ocres, sélectionné dans un panels de 14, avec parfois, des parois en pierres locales apparentes. Un décrochement habile des toits, la diversité des volumes et des ruelles aux tracés fantasques accentueraient encore le refus de toute uniformité.

       "Dans une architecture, ce sont les vides qui comptent" (disait F. SPOERRY) c'est à dire la proportion entre la hauteur des maisons et la largeur des canaux, des rues et des places...

       - La hauteur des bâtisses ne devait pas dépasser 3 étages, pour ne pas écraser le bord de mer... L'architecte s'impose de respecter la règle des 30 pour 100 ( à 30 m du rivage, une maison ne doit pas dépasser 10 m de haut) pour obtenir un effet harmonieux.
       - Les canaux devaient avoir une largeur supérieure à 60 m ( sauf le canal du Nord, au coeur de la cité) et une profondeur de 3 m pour accueillir tous types de bateaux de plaisance...
       - L'usage de la tuile creuse dite à la romaine', patinée, s'imposait ainsi que les génoises courant au bord des toits.
       - Chaque maison devait être desservie à la fois par un accès terrestre et par un quai pour amarrer son bateau, avec un jardinet situé de préférence côté rue, mais aussi côté canal, agrémentant le village d'espaces verts indispensables.
- Il fallait limiter soigneusement la circulation automobile dans la cité, un vaste parking à l'entrée du village devant accueillir les voitures des visiteurs qui ne pourraient accéder dans le village qu'à pied...



       " Il serait important de ne pas dénaturer le caractère lacustre de Port Grimaud et de préserver sa tranquillité de toute l'agitation dont souffrent les villes modernes..." écrivait François SPOERRY




Sejour à Port Grimaud




Port grimaud devait se résumer à cette image simple:
un même plan avec salle de séjour, quai-terrasse privé et bateau en prolongement les uns des autres.

barre port grimaud dessin port grimaud
Dessins de François Spoerry: Ci-dessus, coté canal et ci-dessous, coté rue... avec un cheval (ou un ane) attendant son maitre !

dessin port grimaud

François SPOERRY justifie ainsi ses choix :


       "Chaque région a son vocabulaire, et le bassin de la Méditerranée a le sien, qui est le fruit d'une longue tradition pétrie de chaleur et de soleil, exprimée spontanément par des gens qui, de génération en génération, se sont transmis des recettes et que l'architecture avec un grand'A' n'influençait que de loin et à retardement. En fait ces artisans faisaient de l'architecture sans le savoir et sans règle, sans nombre d'or, créaient une harmonie totale que l'on recherche aujourd'hui et dans laquelle nous vivons heureux...
       C'est ce vocabulaire, dont chaque élément est banal en lui même, que j'ai voulu retrouver et utiliser pour Port Grimaud, comme s'il s'était construit spontanément, sans tenir compte de la révolution architecturale des années 20 et suivantes.

       Ce village qui devait s'intégrer pleinement au paysage, j'ai senti qu'il fallait le composer non pas en plagiant ou en adoptant un style provençal modernisé, mais en recherchant des éléments propres à l'architecture spontanée de la Méditerranée, afin de retrouver le charme des villes du bord de mer...J'ai préféré conserver le fond et tout un arsenal de formes également traditionnelles qui me permettent de composer en conservant une grande unité générale et en diversifiant à l'infini dans le détail.
"

       Les vieux villages cumulent les accidents, les fantaisies, les détails insolites. L'obsession de la diversité a incité l'architecte à se référer au passé plutôt qu'aux simplicités monotones et lisses de l'architecture moderne...
barre port grimaud

Maquette d'une première étude de Port Grimaud et esquisse :



1ere maquette 1ere esquisse de la cité lacustre



       " Le mode de construction choisi permet de jouer sur la pente des toits, la composition des façades, leur orientation, les courbes à peine perceptibles qui donnent au soleil la possibilité d'effleurer le mur, de "l'allumer"; ce sont des détails, souvent imprévus pour le promeneur, qui donnent du charme à une ville. Ce vocabulaire architectural s'est modifié et enrichi d'une tranche à l'autre, tout comme le ferait une ville se construisant petit à petit d'elle même... "
François SPOERRY




Hésitations de l'Architecte :

1ere maquette de Port Grimaud
Ouverture sur la rivière
autre maquette de Port Grimaud
Ou ouverture sur la mer



Maquettes de la 2ème étude :



       Maquette du coeur de la future cité telle que l'imaginait l'Architecte : place des Artisans, place du Marché et place de l'Eglise...
       Ce devait être le centre stratégique, économique, commercial autour duquel devaient 'se positionner' des zones plus résidentielles
maquette maquette

Quelques détails intéressants :

maquette - Un petit pont levis à la place de la passerelle en bois marche couvert - Un vaste marché couvert place des artisans

maquette - un parvis de l'église décoré
kiosque à musique - Un kiosque à musique place du marché









Ces éléments n'ont pas été retenus dans le projet final.


barre port grimaud

maquette eglise port grimaud
Maquette de la place de l'Eglise. A noter la forme de l'Hôtel du Port avec une vaste terrasse sur le toit qui n'a pas été retenue dans le projet final...

barre port grimaud


Les génoises :


       Les tuiles creuses appelées aussi tuiles canales ou romaines furent importées en France par les Romains...
       Le long des corniches du toit, des rangs de tuiles creuses disposées en encorbellement, dessinent un festonnage très décoratif le long des façades: Ce sont les génoises.

Utilité des génoises :

       Elles servent à éviter le ruissellement des eaux le long des façades et loin de la base des murs.

Esthétisme :


genoises








       La variété des dispositions des rangs de tuiles toujours disposées vers le bas, permet de diversifier les génoises. La présence d'un bandeau de briques plates intercalé entre deux rangées de briques creuses apportent de nouvelles variantes agréables











genoises





Dans certains cas, le retour de la génoise sur le pignon, forme un fronton inspiré de l'architecture antique.




Le casse-tête initial de l'architecte :



       Il fallait accueillir tout type de bateau devant les maisons, dont des voiliers avec leur haut mat, qui ne pouvaient pas, bien entendu, passer sous les ponts. Il fallait donc prévoir que chaque maison puisse être atteinte par les canaux sans passer sous le moindre édifice. Si un pont permettait l'accès terrestre à une île, il fallait que cette dernière reste accessible des canaux sans obstacle...
       Ce problème fut rapidement résolu en construisant la cité lacustre un peu comme les doigts (un peu crochus !!!) d'une main. tous reliés au corps donc à la terre, et l'espace entre chacun d'entre eux représentant l'eau...

plan port grimaud


     Sur ce plan , Port Grimaud est coloré en vert et l'eau en bleu: On voit comment le problème a été résolu. Aucun pont ne vient gêner l'accès aux maisons.

barre port grimaud

ESQUISSE
Autre maquette de Port Grimaud. La sortie du plan d'eau était toujours sur la rivière et l'Iles Aux Pins se prolongeait par une petite île ronde, couverte et bordée d'amarrages pour annexes ...
Une piscine en 'haricot' devait se trouver devant cette petite île. Le projet final n'a pas retenu ces 2 éléments.

iles aux pins
La petite île était en fait un projet de boite de nuit !

Bernard, le fils de Monsieur Spoerry, adolescent, se rendait parfois, le soir avec ses amis, en boite de nuit à Sainte Maxime avec le "Neptune" du papa. Mais un soir, Bernard accrocha un ponton et abîma le bateau...
L'architecte décida donc de créer une Boite de Nuit à Port Grimaud afin de retenir la jeunesse et éviter d'autres éventuels accidents ! D'où cette petite île sur la maquette
...


  L'OEUVRE de François SPOERRY...



© Yves Lhermitte 2019   Reproduction interdite sans autorisation...