Il était une fois PORT GRIMAUD par Yves LHERMITTE


Il était une fois PORT GRIMAUD...
barre
Le PIN BERTAUD
           Le « Pin de Bertaud » ou « Pin Bertaud » était un arbre remarquable qui se trouvait à proximité du château Bertaud à Gassin.

       Cette arbre majestueux fut une curiosité touristique, peint notamment par Paul Signac et reproduit sur de nombreuses cartes postales:
       Charles Joly (1835 - 1897), peintre de paysages et orientaliste en donnait une description précise: « La hauteur de ce pin est de 16 mètres et sa circonférence de 6 mètres. Le tronc jusqu’à ce jour est parfaitement sain et sans creux apparent. La tête est complète de tous côtés, bien qu’une forte branche ait dû être mutilée, il y a quelques années, parce qu’elle gênait la circulation des voitures. Le diamètre de la tête est de 26 mètres, ce qui donne à cet énorme parasol un pourtour de 78 mètres ».
       Il était considéré, à la fin du XIXe siècle comme âgé de 350 à 400 ans, avec une hauteur de tronc de 4,5 mètres et un circonférence, au sommet du tronc, de 7 mètres.
       Il se situait en plein milieu de la route qui menait à Saint-Tropez. Puis la ligne du tramway reliant Cogolin à Saint-Tropez, passat d'un coté du pin et la route de l'autre coté... Les touristes se rendant à Saint Tropez pouvaient l'admirer et il devint ainsi, dès 1889, une vraie attraction touristique.
       En 1911, le pin de Bertaud fut classé par la commission départementale du Var pour la protection des sites et monuments naturels, sous la présidence de Frédéric Mireur, comme monument historique ou sites naturels à protéger en même temps que la Chartreuse de la Verne ou la grotte de la Sainte-Beaume.
       Sa notoriété lui valut d'être reproduit en cartes postales, en gravure, en dessin ou photographie, et cité dans divers ouvrages et revues

Centenaire majestueux, il fut sacrifié en 1928 car ses racines nuisaient gravement à la stabilité de la voie ferrée du tramway Saint Tropez / Cogolin...
Carte postale du Pin Bertaud a Gassin
Carte postale du pin de Bertaud

Pin Bertaud peint par Paul Signac
Pin Bertaud peint par Paul Signac. Cette huile sur toile se trouve au musée Pouchkine à Moscou.

Pin Bertaus par André Quellier
croquis...

       C'est sous le pin Bertaud qu'a lieu la première rencontre entre Maurin, le « roi des Maures », et son fils, dans le roman le plus célèbre du poète provençal Jean Aicard publié en 1908, "Maurin des Maures".        Jean Aicard se servira encore du pin dans une scène de la suite de "Maurin des Maures", "L'Illustre Maurin". puis dans "L'Ibis Bleu", où il compare un autre pin à celui de Bertaud: «Regardez celui-là », écrit-il, « comme il est beau ! pas aussi beau pour sûr que le pin Berthaud, de Saint-Tropez, mais il est bien vieux tout de même»
  L'OEUVRE de François SPOERRY...





© Yves Lhermitte 2018   Reproduction interdite sans autorisation...